Nous Contacter           

       

La coordinatrice de SOFIA pour l’Asie et l’Amérique latine, Daniela Coppola, a rendu visite en août aux communautés salvatoriennes du Vicariat de la Mission de l’Asie de l’Est. Présentement aux Philippines, la Société est constituée de 8 Pères et de 63 membres de la communauté parmi lesquels des aspirants, des étudiants en philosophie, des novices et des scolastiques étudiant la théologie.

Depuis plusieurs années, SOFIA a récolté des fonds pour des projets salvatoriens aux Philippines, tout particulièrement pour Puso sa Puso, une ONG locale mise sur pied par le P. Artur Chrzanowski. L’objectif principal de la mission de Daniela était donc de mieux connaitre les besoins et problèmes de la zone et de prendre part à l’évaluation externe des activités menées pas Puso sa Puso, y compris ALSA BUHAY, un programme d’éducation alternative pour les enfants, les jeunes en décrochage scolaire et les adultes illettrés vivant à Parola et Payatas, deux bidonvilles malfamés - l’un deux est situé sur une immense décharge d’ordures - dans la capitale philippine.

Puso na Puso a été créé en 2009 à la suite d’une fête de Noël que le Fr. James Rieden et le P. Artur organisèrent avec certains volontaires pour les enfants des bidonvilles. En reconnaissant le besoin et la pauvreté de ces mineurs qui le plus souvent sont incapables de fréquenter une école normale car ils sont occupés à participer aux revenus de la famille, ils décidèrent de faire plus, de faire quelque chose de durable : les offrir une chance de recevoir une éducation, le passeport pour un avenir meilleur. Certes inspiré par le système d’apprentissage alternatif (ALS) du gouvernement mais gratuit et de meilleure qualité, ils ont mis en place un programme d’éducation qui aide les enfants et les personnes de tout âge ayant abandonné l’école à se préparer, en moins d’un an, à l’examen d’État et à être admis soit au secondaire soit à l’université. Après la mort du Fr. James en 2010, le P. Artur a fait avancer le programme en atteignant beaucoup de succès. Depuis la création, plus de trois mille personnes ont bénéficié des programmes de Puso sa Puso.

Au fil des ans et à la demande de la population locale, la fête de Noël a été « institutionnalisée » comme un grand évènement annuel pour les enfants tandis que le programme ALS a été enrichi par une formation sur les compétences personnelles pour les jeunes et leurs parents, par une éducation préscolaire, des visites à domicile et une assistance psychologique aux familles des enfants, par une éducation spirituelle, une formation vocationnelle, des sessions sur les droits de l’homme ainsi que par des programmes pour les jeunes mères. En fait, les parents, en particulier, ont été impliqués et informés dès le départ de l’importance d’une éducation pour l’amélioration des conditions de vie si difficiles. Un certain nombre d’adultes ont relevé le défi et participent également aux programmes ! En ce qui concerne les jeunes, leurs efforts ne s’arrêtent pas forcément à l’examen, même si les frais universitaires constituent un obstacle majeur pour beaucoup d’entre eux. Ici encore, SOFIA intervient pour organiser des sponsors individuels pour les étudiants assez talentueux voulant poursuivre un cursus académique.

Ce projet ambitieux a été lancé à Parola, un bidonville terriblement pauvre et dangereux, où ils ont réussi à louer un conteneur. Un deuxième centre a été ouvert en 2012 à Payatas, « la cité des ordures », où les classes se tiennent dans un petit bâtiment du diocèse de Novaliches. Néanmoins, ils auraient pu quasiment commencer n’importe où dans le Grand Manille, si c’était par rapport au besoin actuel. Il y a des bidonvilles dans une bonne partie de la ville. Il y a encore énormément à faire dans ces deux zones sélectionnées et de faire beaucoup plus encore, serait fortement apprécié ! Heureusement Puso sa Puso peut compter sur une talentueuse gestionnaire de projets, en la personne de S. Frances Mangabat SDS, et sur une équipe entièrement dévouée de moniteurs et de travailleurs sociaux assistés par des novices volontaires SDS ainsi que par des jeunes volontaires internationaux qui aident pendant un an en s’occupant de l’éducation préscolaire des enfants. Il y a deux ans, une autre sœur, la S. franciscaine Mila, a également rejoint l’équipe coordinatrice et est actuellement pleinement impliquée. Heureusement, une collaboration intense existe avec les Sœurs Salvatoriennes ainsi qu’avec d’autres agents travaillant pour le bien-être des pauvres. Tous œuvrent ensemble pour contribuer à l’objectif commun d’alléger la souffrance de la population locale, de partager les installations et les idées.

L’évaluateur externe financé par Misean Cara, l’agence irlandaise de collecte de fonds, a évalué de façon approfondie et professionnelle toutes les activités en cours en s’appuyant non seulement sur les statistiques et les documents mais aussi sur les interviews et les groupes de discussions avec tous les acteurs concernés. Sur la base des conclusions de l’évaluation, les programmes de Puso sa Puso pourraient être améliorés encore davantage afin d’avoir une plus grande répercussion. SOFIA poursuivra ses efforts pour la récolte des fonds pour les activités en cours et futures.

21
1024DSC0040
1024DSC0052
1024DSC0078
1024DSC0073
1024DSC0091
1024DSC0132
1024DSC0111
1024DSC0144
1024DSC0153
1024DSC0168
1024DSC0177
1024DSC0178
1024DSC0187
1024DSC0087-crop
21 1024DSC0040 1024DSC0052 1024DSC0078 1024DSC0073 1024DSC0091 1024DSC0132 1024DSC0111 1024DSC0144 1024DSC0153 1024DSC0168 1024DSC0177 1024DSC0178 1024DSC0187 1024DSC0087-crop

Franciscus Jordan

Prie

tout le temps en profonde humilité et avec une très grande confiance. Rien ne doit t’en détourner !

Salvatoriens dans le Monde

Angleterre  Albanie  Allemagne  Australie  Autriche  Bélarus  
Belgique  Brésil  Cameroun  Canada  Colombie  Comores  
Congo  Écosse  Équateur  Espagne  États-Unis  Guatemala  
Hongrie  Inde  Irlande  Italie  Mexique  Monténégro  
Mozambique  Philippines  Pologne  République_Tchèque  
Roumanie  Russie  Slovaquie  Sri_Lanka  Suriname  
Suisse  Taiwan  Tanzanie  Ukraine  Venezuela