Nous Contacter           

       

 

« Wokovu » en Swahili signifie « Salut ». À travers l’éducation, la pro province congolaise contribue au travail de salut de plus de 6 000 enfants et adolescents.

Le complexe scolaire Wokovu

La pro province congolaise a créé un complexe scolaire salvatorien au Bel Air, district de Lubumbashi, en utilisant la vaste parcelle de terrain du Noviciat. Le quartier Bel Air a plus de 60 000 résidents dont plus de la moitié est des enfants de moins de 15 ans. Les infrastructures éducatives ne sont pas suffisantes et là où il y en a, elles sont souvent de pauvre qualité. En réponse à la demande continue des familles d’investir dans le secteur de l’éducation, les Salvatoriens ont créé tout d’abord une école maternelle en 2009, suivie trois ans plus tard d’une école primaire dont la capacité a doublé en 2014. Présentement, environ 600 enfants sont inscrits à la maternelle et près de 950 vont au primaire. Au cours de l’année écoulée, la première phase d’un nouveau lycée technique a été construite avec l’aide de SOFIA Global et sous la gestion du bureau de SOFIA Congo. La nouvelle année scolaire a été lancée au complexe scolaire Wokovu le 6 septembre 17. À leur grande joie, les premiers 175 lycéens ont commencé à utiliser le nouveau bâtiment à 9 classes.

 

Lycée technique Wokovu

Pourquoi opter pour un lycée technique ? Avant le début effectif de la collecte de fonds, deux experts indépendants ont effectué une évaluation des besoins quant au besoin d’éducation secondaire dans la région. Les conclusions étaient très claires :

• il y a un besoin urgent de plus de places dans l’éducation secondaire ;

• il y a une nécessité croissante de mettre l’accent sur l’éducation technique afin de répondre aux demandes technologiques grandissantes et à la transformation de la société, le problème global est le sous-développement de l’éducation technique à travers la RDC, y compris dans la province de Katanga ;

• en phase avec la politique officielle gouvernementale, les Salvatoriens souhaitent une augmentation des inscriptions des lycéennes, notamment pour ce qui est de l’éducation technique.

Sur la base des besoins actuels dans la ville de Lubumbashi et la vaste région environnante, il a été décidé d’offrir une éducation spécialisée en sciences informatiques, en électricité (pour devenir électricien) et en électronique (pour devenir un électrotechnicien). Les résultats escomptés de ce projet seront :

• l’amélioration des compétences techniques des jeunes ;

• des infrastructures & technologies améliorées ;

• la création des opportunités d’emploi pour les femmes ;

• une influence concrète de la société vers une répartition plus équitable des revenus ;

• une contribution générale à la croissance économique.

Les 8 dernières années ont montré un bilan très positif des efforts des Salvatoriens pour l’éducation dans le quartier Bel Air avec une évolution positive de l’éducation préscolaire et primaire que la pro province offre. L’achèvement du cycle scolaire complet avec un département secondaire est donc l’unique prolongement logique de l’initiative passée.

 

Planification et exécution du projet

La construction des infrastructures scolaires de l’ensemble du secondaire est prévue pour une période de plus de 5 ans et est répartie en trois phases. La première phase a été achevée en septembre 2017 et comprenait la construction et l’équipement d’un bâtiment avec neuf salles de classe. La construction a été achevée dans les délais prévus et le budget imparti. Les deux prochaines phases consistent à construire et à équiper

• un bâtiment supplémentaire avec cinq classes ;

• un bloc administratif comprenant aussi une bibliothèque et un laboratoire d’informatique ;

• un amphithéâtre du complexe scolaire.

L’amphithéâtre sera utilisé par toutes les écoles du complexe scolaire Wokovu, ainsi que pour des activités parascolaires et l’organisation des événements (sociaux, religieux et civils). En ayant un impact important sur l’éducation des milliers de jeunes et en utilisant les locaux de l’amphithéâtre pour tous types de rassemblements, la communauté salvatorienne à de Bel Air obtiendra une meilleure visibilité et tient entre ses mains un instrument qui influencera de manière positive tout le quartier avoisinant.

 

Bilan dans le pays

Depuis le début de la mission salvatorienne au Congo en 1954, nos membres ont été impliqués dans l’éducation et les écoles. Chaque poste de mission et chaque communauté ont des écoles primaires et secondaires qui leur sont attachées ou, du moins, des prêtres missionnaires et paroissiaux officiant dans la région sont impliqués dans la gestion et la surveillance des écoles. La mission des écoles salvatoriennes est d’offrir une formation aux jeunes en leur apportant une éducation de qualité facilitant une bonne insertion dans la société. C’est avec une telle approche holistique que nous espérons renforcer l’autonomie des jeunes générations des Congolais pour qu’ils deviennent les moteurs de la transformation socio-économique.

Le complexe scolaire Wokovu ne reste pas le seul projet dans la ville de Lubumbashi et la région avoisinante. Récemment, les Salvatoriens ont multiplié leurs activités en créant plus d’écoles

sous leur direction. Des écoles supplémentaires sont en construction dans les banlieues de Lubumbashi pour répondre au besoin de plus de places pour les élèves. Avec l’aide de SOFIA dans la formulation du projet et la collecte de fonds, la pro province a récemment établi ou agrandi

• le lycée du P. Jordan à Kashamata, en plus de l’école primaire existant déjà ;

• le lycée St. Christophe à la paroisse St. Abrahan à Kilobelobe ;

• l’école primaire Mkombozi à Golf Maïsha.

 

La direction de l’école

Chacune des écoles salvatoriennes a un comité de direction composée du préfet des études, du directeur financier, du caissier et d’un représentant des enseignants. Au niveau de la pro province, une Commission des écoles salvatoriennes fonctionne comme un organe directeur important. Sur la base de la vision éducative salvatorienne, cette commission traite des thèmes différents relatifs aux écoles, propose des solutions et fournit un guide général de la gestion des écoles. Ses membres sont :

• le comité exécutif (le supérieur provincial, le président de la commission des écoles salvatoriennes, le trésorier provincial, l’agent de SOFIA Congo des Salvatoriens) ;

• les préfets des études de chaque école ;

• les proviseurs et directeurs des écoles ;

• les représentants des enseignants ;

• l’équipe administrative.

 

Durabilité

Malgré la situation socio-économique instable en RDC et le fait que le gouvernement congolais ne paie pas les enseignants et autres cadres, le complexe scolaire Wokovu fonctionne de manière autonome grâce à leur gestion efficace, simple et non commerciale. Comme résultat, les frais de fonctionnement et de scolarité restent bas et les salaires des enseignants sont adéquats et payés, assurant systématiquement une qualité supérieure. Afin de couvrir les dépenses extraordinaires, un fonds scolaire a été créé pour toutes les écoles et placé sous la gestion des Salvatoriens en RDC. Il s’agit d’un type de fonds de solidarité dans lequel chaque école verse une petite contribution annuelle et peut demander de l’aide, si elle en a besoin.

C’est agréable de voir une jeune unité engagée dans l’éducation de base de la jeune génération, ne construisant pas seulement l’avenir de la nation, mais réalisant aussi dans un apostolat spécialisé la mission salvatorienne de faire connaître le Sauveur : « La vie éternelle c’est qu’ils te connaissent, toi, le seul vrai Dieu, et celui que tu as envoyé, Jésus Christ. » (Jn. 17 : 3). Afin de pouvoir connaître, le peuple a besoin d’apprendre et d’être instruit. C’est la raison pour laquelle notre accent est mis sur la proclamation par toutes les voies et moyens, l’un d’eux étant une éducation scolaire formelle.

1024IMG4852
1024IMG4858
1024IMG4848
1024IMG4847
1024IMG4840
1024IMG4838
1024IMG4833
1024IMG4821
1024IMG4816
1024IMG4815

 

 

Franciscus Jordan

Prie

tout le temps en profonde humilité et avec une très grande confiance. Rien ne doit t’en détourner !

Salvatoriens dans le Monde

Angleterre  Albanie  Allemagne  Australie  Autriche  Bélarus  
Belgique  Brésil  Cameroun  Canada  Colombie  Comores  
Congo  Écosse  Équateur  Espagne  États-Unis  Guatemala  
Hongrie  Inde  Irlande  Italie  Mexique  Monténégro  
Mozambique  Philippines  Pologne  République_Tchèque  
Roumanie  Russie  Slovaquie  Sri_Lanka  Suriname  
Suisse  Taiwan  Tanzanie  Ukraine  Venezuela